En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Bienvenue sur §§Notre Dame

logo_ouestfrancefr.pngLundi 31 août

 Les classes de l’école Notre-Dame prêtes pour la rentrée

profs.jpg

Vendredi, l’ensemble de l’équipe enseignante était présente pour préparer la rentrée. Cette année les 254 élèves seront accueillis dans dix classes, trois en maternelle et sept pour les primaires. Olivier Girot, ancien chef d’établissement à Bréal-sous-Montfort est le nouveau venu.

« Pour cette année particulière, nous préparons, malgré tout, des projets, sans savoir si la réalisation sera possible, par exemple pour la classe de neige, prévue au village Les Estables en Haute-Loire. Candice Hazouard, en résidence artistique à Plélan, va nous accompagner pour un programme basé sur la photo, la vidéo et l’image. L’esprit de l’école, communication et relation avec les familles, l’Apel, l’Ogec et toute l’équipe enseignante est notre priorité, mais nous ne pouvons organiser l’accueil de rentrée comme d’habitude », précise Guillaume Meuro, chef d’établissement qui est disponible sur les jours de décharge le jeudi et vendredi.


logo_ouestfrancefr.pngMercredi 26 août - Carole SAUVAGE

Ille-et-Vilaine. Les chefs d’établissement catholiques font leur rentrée

Ce mardi 25 août, l’Enseignement catholique d’Ille-et-Vilaine organisait son assemblée générale de rentrée des chefs d’établissement au collège-lycée Assomption, à Rennes. L’occasion de faire le point sur ses spécificités.

chefs_etablissements.jpg

« Nous avons la conviction qu’il faut s’adapter au monde d’aujourd’hui. Il est important de savoir qui nous sommes, mais aussi de regarder comment nous évoluons. Faute de quoi, nous ne répondrons plus aux besoins éducatifs des élèves. » Michel Pellé, le directeur diocésain de l’enseignement catholique d’Ille-et-Vilaine a introduit, mardi 25 août, la réunion de rentrée de l’enseignement catholique du département.

Rentrée sous le signe de la Covid-19

Près de 400 personnes étaient réunies au collège lycée Assomption, à Rennes. Parmi elles, les directeurs d’établissements (252 écoles maternelles et primaires, 47 collèges et 33 lycées), les personnels de la direction diocésaine de l’enseignement catholique, l’Union départementale des organismes de gestion des écoles catholiques ainsi que l’Association des parents d’élèves.

L’occasion pour eux, tous, masques sur le nez et séparés chacun par un mètre de distance, de faire un point sur les priorités éducatives de cette rentrée scolaire. En premier lieu les préconisations sanitaires à mettre en place pour lutter contre la propagation de Covid-19. « On appliquera bien sûr à la lettre la circulaire de rentrée du ministère de l’Éducation nationale (port du masque, distanciation sociale, aération des locaux, gestes barrières, etc.), assure le directeur. Avec des adaptations selon les particularités de chaque établissement. […] Nous favorisons une reprise en présentiel pour tous les élèves. »

Parler d’écologie et valoriser l’enseignement professionnel

« Une large place dans nos enseignements sera faite à l’écologie intégrale », poursuit le directeur. Ce dernier s’appuie, pour ce faire, sur la lettre, consacrée aux questions environnementales, envoyée par le Pape François aux évêques en 2018. « Nos jeunes d’aujourd’hui sont les adultes qui façonneront la société de demain. Ils doivent être attentifs à leur environnement. »

Autre ambition énoncée pour l’année 2020-2021 : valoriser l’enseignement professionnel. « Il peut être une voie de réussite pour certains élèves. Il faut qu’on le mette davantage en avant. » Des jeunes devraient venir témoigner dans plusieurs classes à cette fin et des nouvelles formations ouvriront. À titre d’exemple, un bac pro sécurité au lycée Fougères. Michel Pellé en a également profité pour annoncer l’ouverture d’un collège catholique à Cesson-Sévigné à la rentrée 2021. Sans donner davantage de précisions.

Ce sont, au total, plus de 85 000 jeunes qui feront leur rentrée, le 1er septembre prochain, dans les établissements catholiques d’Ille-et-Vilaine. Soit 42 % de l’ensemble des élèves bretilliens.